Login


Register | Recover Password
 

Journée Caractérisation PAX des juments

Caractérisation PAX des juments

PAX (programme d'aide au croisement)

Dans le cadre de son Tour de France de présentation de la méthode de caractérisation des juments du programme PAX (Programme d’Aide au Croisement) le Groupe France Elevage, en la personne de M. Brice Elvezi, a animé deux réunions de travail en Auvergne :

– l’une dans le Puy de Dôme, Ecurie de M. Steve Gasnier à Teilhède, lundi 22 avril,
– et l’autre dans le Cantal au Haras d’Aurillac, dimanche 30 Mars.

Le programme était le suivant :

– Présentation du principe du programme PAV et de la caractérisation pour aider aux choix d’accouplements
– Démonstration pratique de caractérisation des juments,
– Discussion autour d’exemples pratiques d’utilisation.

En ce début de saison de monte, où le choix des étalons n’est pas forcément arrêté, les études réalisées par le GFE pourront permettre aux éleveurs d’affiner l’objectivité de leur sélection en tenant compte des données morphologiques père-mère et de leur compatibilité, de manière à donner le maximum d’aptitudes aux futurs produits.

Dans une première phase, il s’agit, pour l’éleveur, de décrire le plus précisément et complètement possible sa ou ses juments (morphologie, locomotion, manière naturelle de sauter, comportement à l’élevage et au travail) et, dans un deuxième temps, de choisir les caractéristiques qu’il souhaite modifier à la génération suivante, c’est-à-dire chez le poulain.

Pour y parvenir le GFE met à disposition une application Internet et un livre accompagné d’un DVD.

Par ailleurs, le GFE a noté la cinquantaine d’étalons qu’il propose sur la base d’avis d’experts (vétérinaires, juges de modèle et allures, cavaliers en France et à l’étranger), en s’appuyant sur les caractéristiques transmises aux descendants ou sur leurs caractéristiques propres (lorsqu’ils n’ont pas eu assez de descendants).

Après des échanges fructueux avec les éleveurs, chacune des réunions s’est terminée autour d’un verre offert par le GFE et les syndicats d’éleveurs organisateurs.